logo kurtfoever

 

 

 

HABITER / le mardi 21 septembre 2010
» texte / marion delage de luget

marion delage de luget / ariel fleiszbein / jeanne gailhoustet / benoît géhanne /
florence girardeau / patrice goasduff / patrick hébrard / rosa mesa /
thomas p. proffe / miss pussycat / laura seguy / julie vayssière / isabelle vorle

exposition habiter - kurt foreverBarbe bleue
jeanne gailhoustet
écrit par jeanne gailhoustet et anne paschetta
avec la voix de carmen castillo
13 mn - 2009

Le 80 de la rue Morandé est la porte latérale du palais présidentiel de Santiago du Chili. Salvador Allende avait choisi d’en faire l’entrée principale à ses bureaux. Le 11 septembre 1973, alors qu’il avait refusé de se rendre, son corps est évacué par cette porte qui restera murée pendant 30 ans.
Dans ce petit film, une dizaine de personnes, nées l’année du coup d’état, passent la porte.Une femme dessine sur les murs ce qu’elle pense être son emplacement originel. Tout a changé et rien n’a changé. Un texte raconte l’Histoire, celle de la porte étroite, de ses transformations, de son inscription dans le temps.

exposition kurt forever
Tous se terrent
isabelle vorle
9 mn 11 s - 2006

Étant donné un poème de Patrick Dubost, Pour ne pas mourir, déclamé par l’auteur. Un texte grave ponctué de pointes d’ironie (On aime ses enfants plus que tout au monde tandis qu’au fond une petite voix murmure en grinçant que c’est pour ne pas mourir <...> jeter des fruits confits dans un aquarium pour ne pas mourir). Isabelle Vorle lui associe une sobriété d’images travaillées comme des tableaux mouvants, où la couleur et la texture tiennent les rôles principaux, déplaçant ainsi la tension entre gravité et ironie poétiques du côté de l’inattendu.

exposition kurt forever
Séjours (stay)
florence girardeau
3 mn 54 s - 2008

"Séjours (stay)" évoque une disparition des corps, une fiction éventuelle, le souvenir de populations inconnues et dépersonnifiées. Des absences qui ne donnent pas leur signification, des objets de repos vidés, une multitude sans définition.

exposition kurt forever
extraction1
ariel fleiszbein
durée variable - 2010

habiter, habere, se tenir

exposition kurt forever
Escalier descendant un homme
patrick hébrard
2 mn - 2001

Un homme essaye de monter les marches d’un escalier. cet escalier est disposé de telle sorte dans l’espace qu’il oblige le corps à expérimenter une nouvelle façon de se déplacer et d’éprouver des états de pesant eur et d’apesanteur.

exposition kurt forever
Au fond du couloir, après la cour commune
julie vayssière et laura séguy
5 mn 40 s - 2005

Maison 143m² sol sur 7,56 ares, situation exceptionnelle, au calme ds impasse. a 5mn autoroutes et 200m forêt. constr. tradi. lumineuse & agréable de 1986. chauffage électr. au rdc : cuisine, wc, lingerie et spacieux salon-séjour de 42m² donnant sur jardin arboré avec piscine de 4x8m desjoyaux chauffée. 3 chambres, sdb et wc à l’étage. abri de jardin, alarme, arrosage, garage 2 voitures, nombreux placards, s-sol aménagé, etc... le tout est en excellent état.

exposition kurt forever
Parpaing
patrice goasduff
25 mn - 2007
Une coproduction Vivement Lundi !/40mcube/TV Rennes 35
Avec la participation du CNC, du Conseil régional de Bretagne, de la Procirep, de l'Angoa/Agicoa et de la DRAC Bretagne.

Aujourd'hui en France, sept maisons sur dix sont construites en parpaings, soit une production annuelle de 14 millions de tonnes de ce parallélépipède. Parpaing s'intéresse aux différentes fonctions du parpaing et dévoile, à travers le cycle de vie de ce matériau, la chaîne du bâtiment. Quand une forme simple et apparemment pauvre, révèle certaines aspirations d'une société... Un film en 16:9, au format parpaing.
Après 31 Bd. Magenta, Parpaing est le deuxième film d’une trilogie que Patrice Goasduff consacre au chantier. Chaque film de cette trilogie donne à voir le chantier sous une forme différente comme une machine à perturber un espace contraint de la ville, un élément constitutif de la transformation de la vie de tout un chacun, le cadre d’un théâtre des représentations (Le chemin critique). Trois films, trois points de vue, trois chantiers.

exposition kurt forever
Contretemps
patrick hébrard
2 mn - 2002

Un homme marche dans un cercle comme s’il etait les aiguilles d’une horloge. Le cercle tourne, s’emballe et soumet le corps à des chutes, des ruptures, des états d’effacement, de flottement et d’apesanteur.

exposition kurt forever
Habiter 2010

thomas p.proffe
01 mn 45 s - 2010

exposition kurt forever

Encounter of an Alien Girl I
rosa mesa
3 mn 24 s - 2009

Dans cette performance, l’artiste rosa mesa parodie les processus administratifs pénibles que les immigrés doivent suivre. Cette œuvre, numéro 1 d’une série, est inspirée par les informations fournies par différents sites webs aux futurs immigrés désirant intégrer la Suisse – où l’artiste était alors en résidence. La performance met en relief le niveau de revenus très élevé demandé aux candidats à l’immigration dans ce pays, une situation financière bien sûr quasiment impossible à atteindre pour la majorité des personnes. Rosa mesa joue aussi des discours racistes prononcés par l’extrême droite Suisse envers les personnes de couleurs, et édités dans la presse nationale pendant qu’elle travaillait dans le pays.

 

exposition kurt forever
Entretien
marion delage de luget & benoît géhanne
6 mn 44 s - 2010

La stèle d’un monument aux morts, et, par contraste et comme en prolongement, le rosier sauvage luxuriant qui le jouxte, dans l’enceinte du cimetière. Quelques conseils d’entretien, pour éliminer les fleurs fanées, maitriser la taille et assurer quantités de jeunes repousses.

exposition kurt forever
The Electric Swamp
miss pussycat
30 mn - 2005

La petite échoppe de crèmes glacées de Cannelle, une alligator de la Nouvelle Orléans, a été saccagée par des termites taïwanaises, récemment arrivées dans le bayou. Pour tenter de comprendre ce qui se trame, Cannelle et son ami Lolly l’écrevisse partent à l’aventure …